Comment améliorer sa mémoire : la technique des mentalistes pour mémoriser l’ordre d’un jeu de cartes en moins de 60 secondes

On a coutume de dire que la mémoire est un muscle qui se travaille. C’est techniquement faux : la mémoire n’est pas un muscle. On sait qu’elle siège dans le cerveau, mais on ne sait pas vraiment où. Il n’y a pas dans notre matière grise une zone de la mémoire, comme il y a une zone de l’olfaction, de la motricité ou du langage ; nos souvenirs sont partout et nulle part à la fois.

Par contre, la mémoire est une compétence qui se travaille : plus on sollicite les facultés mnésiques, plus elles restent disponibles. C’est ce qui explique que certaines personnes perdent leur mémoire avant l’âge de la retraite alors que d’autres la gardent intacte (ou presque !) jusqu’à un âge avancé. A vous de choisir à quelle catégorie vous désirez appartenir !

Shuffle deck of cards

Pour travailler sa mémoire et épater ses copains (après tout, c’est une motivation qui en vaut bien d’autres), un exercice amusant et bluffant à faire est de mémoriser un jeu de cartes mélangées puis de le réciter dans l’ordre. Avec de l’entraînement, on peut réussir l’exercice avec un temps de mémorisation allant de 60 à 120 secondes, voire moins : Ed Cooke a réussi à le faire en 43 secondes !

Si l’aventure vous tente, vous amuse ou vous titille, et pourquoi pas les trois, voici un mode d’emploi.

Etape 1 : mémoriser chaque carte

Une méthode couramment employée pour mémoriser les 52 cartes d’un jeu est de convertir chacune d’elle en une célébrité (réelle ou imaginaire). Certains utilisent une autre méthode en les convertissant en animaux, en aliments, en grandes villes… Si vous avez une passion qui peut coller à l’exigence du chiffre 52, n’hésitez surtout pas à élaborer votre propre méthode.

La raison de cette technique est simple : votre cerveau ignore ce qui est classique et banal mais se souvient de ce qui est incongru et insolite. L’apparence de Nicki Minaj est ainsi plus simple à visualiser qu’un valet de carreau.

Pour convertir efficacement chaque carte en célébrité, soyez méthodique. Par exemple, chaque couleur correspond à un type de personnalité, et chaque chiffre correspond à une profession (les chiffres allant par deux pour former un couple). Ainsi, vous aurez deux aide-mémoires pour vous souvenir de chaque carte.

Les couleurs = types de personnalités

    • Coeur : les personnalités que vous admirez
    • Pique : les personnalités délurées
    • Carreau : les personnalités qui sont fortunées
    • Trèfle : les personnalités que vous n’aimez pas

Les numéros = couples et professions

Pour vous faciliter la tâche, considérez que tous les numéros pairs sont des femmes (le chromosome XX peut être une façon de s’en souvenir) et tous les numéros impairs sont des hommes. Chaque numéro étant jumelé au suivant : 1 et 2, 3 et 4, 5 et 6… Vous remarquez que le valet se retrouve donc isolé puisque le roi et la reine forment un couple : pensez donc à un célibataire symbolique de la catégorie en question.

Parmi les numéros, vous pouvez ensuite faire des catégories…

      Roi : moitié homme d’un couple
      Reine : moitié femme d’un couple
      (exemple : Jay-Z et Beyonce)

      Valet : célibataire
      (exemple : le valet de carreau est Tony Stark)

      10 : femme puissante
      9 : homme puissant
      (les plus hauts chiffres correspondent aux plus puissants)

      8 : femme avec une belle morphologie
      7 : homme avec une belle morphologie
      (le 8 peut symboliser le corps d’une femme plantureuse)

      6 : femmes controversées
      5 : hommes controversées
      (en anglais, « six » sonne comme « sexe »)

      4 : femme star de cinéma
      3 : homme star de cinéma
      (le 3 peut vous faire penser aux trilogies célèbres)

      2 : femme sportive
      As : homme sportif
      (un as est généralement un champion)

En procédant ainsi, vous regroupez l’ensemble en 13 professions et 4 types de personnalités, soit globalement 17 items à appréhender. Ce n’est pas rien mais c’est déjà beaucoup moins que 52 !

Et gardez à l’esprit que ce système mnémotechnique vous est personnel ; il n’a pas à recevoir l’aval de qui que ce soit ni à être politiquement correct : vos opinions sont plus simples à mobiliser que celles des autres. Par exemple, si l’abbé Alain de La Morandais vous fait mourir de rire, considérez que c’est la personnalité idoine pour être le valet de pique. Qui s’en soucie ?

En prenant une feuille et un stylo, vous aurez sans doute besoin de moins d’une heure pour établir votre matrice de 52 cartes. Entrainez-vous ensuite à associer automatiquement chaque carte à la personnalité correspondante en utilisant un jeu mélangé et en tirant les cartes une par une. Pas de stress : consacrez-y une dizaine de minutes par jour pendant une semaine et vous commencerez à être à l’aise avec l’exercice.

Etape 2 : mémoriser un jeu de cartes… dans l’ordre

Pour restituer les cartes dans l’ordre où elles sont mélangées, vous allez devoir utiliser ce que les mentalistes appellent une pièce intérieure. Pas besoin d’être très original en la matière : votre appartement, la maison de votre enfance, votre parcours de footing favori, le trajet entre votre boulot et votre bistrot préféré… Il faut simplement un lieu ou un trajet que vous pouvez visualiser facilement.

Ensuite, le principe est simple : il faut disposer les cartes une par une tout au long de cet endroit ou de ce trajet. Si votre résidence a plusieurs pièces, vous pouvez par exemple les parcourir une par une, en visualisant 10 emplacements par pièce : à vos pieds, au-dessus de votre tête, le coin gauche le plus proche, le coin droit le plus proche, le mur de gauche, le mur de droite, l’autre coin gauche, l’autre coin droit, le mur d’en face, le plafond au fond de la pièce.

En utilisant cette disposition comme exemple et avec un paquet qui commence par le roi de carreau et le valet de pique, imaginez que vous arrivez dans le hall de votre immeuble : Jay-Z est allongé par terre et l’abbé de La Morandais est suspendu au lustre au-dessus de votre tête. L’effet est assez visuel pour être mémorisé, non ?

 



Comprendre. Apprendre. Surprendre.
Inscrivez-vous ci-dessous et restons en contact.

jemabonne