Média-training : comment gérer une interview en radio

Avec la généralisation d’Internet, on pense moins souvent à la presse radiophonique. Pourtant, n’est-ce pas ce que vous écoutez le matin dans votre voiture ? Ne négligez pas ces relais d’opinion, ils restent un média efficace, surtout à l’échelle locale ou pour des interventions sur des thèmes précis. Et d’ailleurs, les nouvelles technologies permettent de mettre les émissions de radio en ligne sous la forme de podcasts, donc il serait bien dommage de s’en priver !

Simplifier le message : la tactique du collier d’émeraudes

La radio est le média le plus compliqué à maîtriser pour les néophytes car il ne repose que sur l’élément auditif. Lorsque vous intervenez en radio, vous ne pouvez pas vous appuyer sur des illustrations graphiques ou des tactiques gestuelles. Il est donc important d’utiliser des phrases simples et imagées afin d’être compris par tous, sans avoir à revenir sur vos propos pour vous perdre dans des explications complexes.

Certains coachs utilisent la métaphore du collier d’émeraudes pour la construction d’un discours adapté à la radio. Ils expliquent que construire un tel discours est comme fabriquer un collier… Sans une chaîne qui les porte, les pierres précieuses ne peuvent former une parure ; la chaîne est dans ce cas la narration et les émeraudes sont les informations et les illustrations. Autre conséquence : il ne faut pas présenter le fermoir au public pour ne pas cacher les perles !

interview radio

En substance, cela signifie qu’il faut construire son message avec des petits éléments simples, liés entre eux et mis en évidence pour le délivrer avec efficacité. Par exemple, pour parler du marché de l’emploi des jeunes diplômés, dire qu’il faut « promouvoir des enseignements en phase avec les réalités mouvantes et internationalisées du monde économique » est parfaitement inaudible et incompréhensible. En revanche, préciser qu’un ingénieur sur deux sera indien dans vingt ans et que les multinationales recrutent des juristes parlant le mandarin, c’est déjà beaucoup plus clair !

N’oubliez pas la posture et le sourire !

Si votre seul outil en radio est votre voix, n’oubliez pas qu’elle est le fruit de tout votre appareil vocal, à savoir un instrument corporel composé d’une soufflerie (l’appareil respiratoire), d’un vibrateur (le larynx) et de résonateurs (le pharynx, le nez, la bouche). A ce titre, la respiration autant que la posture du corps ont un réel impact !

Ce qu’il faut retenir, c’est que ce n’est pas parce que les auditeurs ne vous voient pas qu’il faut vous tenir avachi ou prostré. Au contraire, votre posture doit être parfaitement verticale afin de porter le son de votre voix et de faciliter votre respiration, ce qui vous permettra de parler distinctement et d’articuler correctement.

Et cela ne se limite pas seulement à votre intonation. L’expérience montre que les mots et l’attitude physique s’appuient réciproquement : il suffit généralement d’observer un relâchement du corps (une voix moins posée, un regard baissé) pour constater que la qualité de l’intervention baisse également sur le fond…

Enfin, à la radio comme au téléphone, n’oubliez pas de délier vos maxillaires et vos zygomatiques : le sourire, ça s’entend !

 



Comprendre. Apprendre. Surprendre.
Inscrivez-vous ci-dessous et restons en contact.

jemabonne

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s