3 stratégies qui m’ont aidé à publier 20 livres en 10 ans (et à écrire beaucoup plus que ça)

3 stratégies qui m'ont aidé à publier 20 livres en 10 ans (et à écrire beaucoup plus que ça)

 
Ecrire un livre n’est pas toujours une partie de plaisir.

Il y a bien sûr l’excitation de la nouvelle idée, la joie de trouver de nouvelles sources, le challenge de structurer sa propre pensée pour la clarifier et le sentiment d’accomplissement une fois que le manuscrit est terminé.

Mais le reste du temps, c’est un peu les montagnes russes. Et il y a quand même plus de mauvais jours que de journées exaltantes et productives… Alors pourquoi continuer ? Je ne sais pas, sans doute parce que j’adore ça, tout simplement.

J’ai publié mon premier livre en 2006 et mon vingtième livre en 2016, mais de bien des points de vue, ma carrière d’écrivain n’en est qu’à ses débuts. Et pourtant, il y a au moins une chose que je peux partager avec vous : c’est possible, on peut vivre de sa plume (et en vivre bien). Publier des livres n’est pas la seule façon de faire, il y a d’autres modèles économiques, mais en tout cas, celui-ci me convient bien.

Pour autant, les livres ne s’écrivent pas tout seul. Il faut du temps, de l’énergie, de la patience, de la constance… et sans doute quelques stratégies pour aligner tout cela dans la même direction. Je vous propose donc d’en partager 3 avec vous.

 
L’inspiration est partout : nourrissez-vous du monde qui vous entoure

Quoi que vous lisiez comme livre ou magazine, quoi que vous regardiez comme film ou comme spectacle, tout peut vous servir de source d’inspiration. Mais cette inspiration peut se perdre facilement dans les méandres de la vie quotidienne… C’est pourquoi il est important de tout noter.

Ma famille et mes proches s’amusent toujours de la quantité de carnets, bloc-notes et autres post-its qui peuplent mon bureau, mon salon, ma chambre ou même mon sac de sport. Pourtant, c’est la clé pour retrouver une ressource, une idée ou une référence.

Il s’agit ensuite de développer un système pour classer ces notes en fonction et leur sujet et tout retrouver au même endroit au moment opportun. Un classeur, une mallette, des boîtes à chaussures ou des pochettes cartonnées, peu importe. Chacun ses méthodes, l’important est d’en trouver une qui vous convienne.

 
3 stratégies qui m'ont aidé à publier 20 livres en 10 ans (et à écrire beaucoup plus que ça)

 
L’objectif est la clé : organisez-vous avant d’écrire

Plusieurs fois, des amis qui préparaient un livre m’ont dit qu’ils avaient déjà écrit plusieurs chapitres mais qu’ils ne savaient pas dans quel ordre les mettre. D’autres m’ont indiqué qu’ils venaient de finir un manuscrit de 230 000 signes quand leur contrat d’auteur mentionnait un ouvrage de 160 000 signes.

A chaque fois, je tombe des nues. Comment peut-on écrire plusieurs chapitres sans savoir ce qu’on veut raconter ? Comment peut-on rédiger des pages et des pages sans tenir compte du résultat attendu ? Que de temps et d’énergie perdus, qui auraient été bien mieux employés à faire autre chose.

Ne vous contentez pas d’écrire page après page ou chapitre après chapitre sans savoir où vous allez. Etablissez un plan d’abord, passez à l’action ensuite. Et c’est même valable pour les livres : cette semaine, mon 23ème livre sera disponible en librairie, mais j’ai déjà un plan d’action jusqu’au 30ème opus (qui sortira en décembre 2017).

 
L’engagement est la contrainte : créez-vous des obligations

Lorsque je mentionne la vélocité à laquelle je publie des livres, la plupart des gens me prennent pour un fou dopé à la caféine qui s’enferme dans une cave. Pourtant, ce n’est pas (du tout) le cas et j’écris aussi sur plusieurs autres plateformes : ce blog, Juriswin, The Book Maker, Medium, Nonfiction.fr, Wizbii (et quelques autres).

Il faut ajouter à la publication de mes livres des activités (plus ou moins occasionnelles) de ghostwriter, de consultant, de coach, de conférencier… et aussi pas mal de sport, un peu de magie et deux-trois autres trucs. La vie, quoi ! Quel est donc le secret ? Eh bien le secret, c’est l’engagement.

Même quand mon calendrier est déjà bien chargé, je refuse rarement d’écrire un texte ou un article, y compris si cela me semble vraiment compliqué. Pour écrire, de toute façon, vous manquerez toujours de temps donc vous devez prendre le temps. Et croyez-moi, si vous êtes quelqu’un de fiable, une fois que vous aurez pris un engagement (auprès de vous-même ou auprès des autres), vous vous débrouillerez pour respecter ce délai.

Ou alors, vous n’êtes pas quelqu’un de fiable.

 



Comprendre. Apprendre. Surprendre.
Inscrivez-vous ci-dessous et restons en contact.

jemabonne

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s