10 choses que j’ai apprises en 30 ans

Happy birthday to me, j’ai 30 ans aujourd’hui ! Je sais, je sais, je ne les fais pas…

Blague à part, ce type de date symbolique invite à se retourner sur le chemin parcouru. Je suis particulièrement reconnaissant à toutes celles et ceux qui m’ont accompagné dans les belles aventures que j’ai eu la chance de vivre.

Et à défaut de rendre tout ce que j’ai pu recevoir, je vous propose de partager 10 leçons que la vie m’a enseignées au fil des années.

Happiness

1 – La vertu est un investissement.

Mentir, tricher, trahir, dissimuler… Les tentations sont (parfois) grandes de prendre un raccourci sur la route de la réussite. Mais la vision d’une petite victoire à court terme occulte souvent les perspectives du long terme. Qui peut croire qu’user de rumeurs malsaines et de sous-entendus mesquins pour obtenir une promotion interne ne laissera aucune trace ? Les gens ne sont pas forcément rancuniers, mais ils ont bonne mémoire.

On peut appeler ça le karma, le destin, le retour de bâton… Peu importe, la vie se charge souvent de faire payer la facture à ceux qui ont une grosse ardoise. Et au-delà de considérations métaphysiques, il est toujours plus agréable de se lever le matin en étant fier d’améliorer le monde qu’en étant honteux de l’image que nous renvoie le miroir.

2 – La réalité est négociable.

Hormis les lois scientifiques et les normes juridiques, la plupart des règles qui nous gouvernent ne sont que des usages, des habitudes ou des croyances qui ont pavé les routes de celles et ceux qui ne se sont jamais posés la question du chemin à suivre. Rien ne vous empêche de challenger le statu quo pour voir s’il est possible de faire autrement.

Ne cherchez pas d’excuse si votre vie ne vous convient pas : il n’appartient qu’à vous d’en changer. Cela implique de sortir de votre zone de confort et des sentiers battus pour explorer une nouvelle façon de voir le monde, puis d’agir en conséquence… L’expérience peut être douloureuse, mais elle sera toujours bénéfique.

3 – « Sleep less, dream more. »

Mieux vaut tenir que courir ? Vous plaisantez ! La vie ne se mesure pas aux moments où on respire mais aux moments à couper le souffle. Votre existence ne deviendra pas plus agréable ou plus passionnante en restant les fesses collées à votre canapé. Au lieu de glander les yeux fermés, rêvez les yeux ouverts.

Le leitmotiv de Walt Disney était : « if you can dream it, you can do it « . Si vous vous pouvez en rêver, alors vous pouvez le faire. Il faut rêver pour nourrir son inspiration, puis se fixer un but et foncer dans cette direction sans attendre. Au pire, vous vous planterez, et vous aurez appris quelque chose.

Et si votre projet ne fait pas l’unanimité ? Peu importe. Les points de vue sont comme les anus (tout le monde en a un) et vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. Votre avis vaut largement celui des autres. Ne vous laissez pas influencer, ne vous laissez pas impressionner : votre rêve vous appartient… et il vous appartient de le concrétiser.

4 – Des remords valent mieux que des regrets.

Mieux vaut s’en vouloir pour quelque chose qu’on a fait que pour quelque chose qu’on n’a pas fait. Quand l’écume des jours sera passée, vous souviendrez-vous de cette soirée un peu folle où vous avez escaladé les grilles d’un parc municipal à Pékin pour y improviser une soirée bivouac et où vous avez fini au poste de police ? Ou de cette nuit à vous ennuyer chez vous parce que vous n’avez pas osé vous rendre à cette fête organisée par cette superbe fille qui vous intimide tant ?

Croyez-moi : prendre un râteau est plus profitable que de ronger son frein (jeu de mots ?), planter un projet est plus enrichissant que de ne rien essayer, oser le changement est plus épanouissant que de subir la routine. Regretterez-vous ces décisions un peu folles dans 10 ou 20 ans ? Je parie que non. Regretterez-vous d’être passé à côté de la chance de votre vie en manquant de courage ? Je parie que oui.

5 – Le temps est un partenaire (et certaines choses prennent du temps).

Il faut neuf mois pour faire un enfant, et il n’y a pas de raccourci ; on ne peut pas faire un enfant en un mois en mettant neuf femmes enceintes ! Certaines choses prennent du temps et il faut faire avec : construire une relation, développer un business, maturer une idée, écrire un livre, économiser de l’argent…

Il est donc inutile de courir ou de lutter après le temps ; de toute façon, il est plus fort que vous. Il faut avoir confiance dans le temps qui passe, car c’est un partenaire. Et faire les choses plus lentement permet de mieux les réaliser et de mieux les comprendre, ce qui est toujours plus efficace que de tout commencer et de ne rien finir.

6 – Le plaisir, c’est ce qui reste quand tout est raté.

Rien ni personne ne peut garantir que ce que vous êtes en train de faire va fonctionner. Alors pourquoi vous emmerder avec quelque chose qui vous cause plus de peine que de plaisir ? La vie est courte et votre temps est ce que vous avez de plus précieux ; il ne faut pas le gaspiller avec des bêtises en courant après une hypothétique gloire.

Cela ne veut pas dire qu’il faut fuir les contraintes. Il y a des contraintes nécessaires (respecter un budget pour ne pas se retrouver dans le rouge) et des contraintes créatives (écrire en alexandrins pour inventer un poème fluide), mais si ce que vous faites n’a aucun sens… qu’est-ce qui vous empêche de changer de sens ?

Mieux vaut faire ce qu’on aime, même si on s’en tire mal, que de se sentir mal parce qu’on ne fait pas ce qu’on aime. Si votre projet tombe à l’eau, si votre entreprise s’écroule, si votre film n’est vu par personne, si votre gâteau s’avère immangeable… Il vous restera le plaisir de l’avoir fait.

7 – « Your network is your net worth. »

Il faut le savoir : à part votre maman, personne ne s’intéresse à votre mention au baccalauréat. Idem pour votre diplôme d’université. On attend de vous un savoir-être et un savoir-faire, et cela s’apprend rarement sur les bancs de l’école. D’autant plus que votre réseau compte beaucoup, beaucoup, beaucoup plus que vos diplômes. Prenez l’exemple des énarques : pensez-vous qu’ils se distinguent par une formation performante particulièrement en phase avec les besoins de la société… ou par un puissant réseau d’entraide qui les aident à obtenir des postes importants ?

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas faire d’études, bien au contraire. En ce qui me concerne, mon cursus a été un élément déclencheur de mon parcours en me permettant de rencontrer beaucoup de monde, de m’impliquer dans des réseaux associatifs, de m’investir dans des projets collectifs… Mes mandats d’élu étudiant et mes projets universitaires ont souvent été de parfaits alibis pour solliciter des rendez-vous auprès de personnes que je n’aurais jamais rencontrées autrement !

Par ailleurs, vous êtes la moyenne des 5 personnes que vous fréquentez le plus, d’où l’importance de ne pas fréquenter n’importe qui.

8 – « Comment » fonctionne souvent mieux que « pourquoi ».

Je ne veux me fâcher avec aucun psychanalyste, mais huit ans pour avoir la réponse à une question, cela me semble une éternité. Dès lors, plutôt que d’incriminer la méthode, pourquoi ne pas changer la question ? Au lieu de s’interroger en permanence sur « pourquoi ceci » ou « pourquoi cela« , il est souvent plus efficace de se demander « comment faire ceci  » ou « comment faire cela« .

On pourra critiquer l’aspect terre-à-terre de la démarche, mais qu’importe ? Une approche pragmatique permet souvent d’obtenir des résultats rapides, donc d’avoir une motivation accrue, ce qui permet de poursuivre dans la bonne voie. Et en bonus, on s’aperçoit qu’avec le résultat vient souvent le « pourquoi » !

9 – La simplicité est le plus court chemin vers l’excellence.

Nous sommes tous programmés pour aller vers l’excellence, à condition de se donner les moyens d’y arriver. Bien sûr, il y a des personnes plus douées que d’autres, des types brillants qui ont fait de grandes études, des personnes hyper-charismatiques qui ont plein d’idées et tout ce qu’on veut, mais il y a quand même une constante : personne ne réussit sans travailler.

On peut donc se creuser la tête pour inventer des stratégies compliquées et faire des schémas dans tous les sens, mais la probabilité que tout se déroule comme prévue est particulièrement faible, surtout si vous n’arrivez pas à faire comprendre vos idées aux autres. Autant que possible, il faut donc simplifier tout ce qu’on peut simplifier, afin de le partager avec le plus grand nombre et entrainer des partenaires dans le mouvement.

10 – Réussir, c’est être heureux (et les rêves ne s’achètent pas).

Tout le monde veut réussir. Mais c’est quoi, réussir ? « Etre beau et intelligent, puis surtout gagner de l’argent » ? L’argent, donc ? L’argent, c’est bien : on mange mieux, on dort mieux, on bouge comme on veut, on peut se payer des trucs sympas. L’argent, ça a de la valeur ? Oui… Mais l’argent, est-ce que c’est une valeur ? Non.

Les choses essentielles ne s’achètent pas. L’argent n’achète pas l’amour, les amis, ou la santé. Il n’achète ni les rêves ni le bonheur. Or le plus dur, ce n’est pas de monter sa boîte, d’écrire des livres ou de gagner de l’argent. Le plus dur, c’est d’être heureux et serein.

Cela demande d’être là où on doit être, pas là où les autres veulent que vous soyez. Peu importe si certains vous imaginent devenir avocat alors que votre truc, c’est d’être ébéniste (ou l’inverse). Il faut trouver sa place pour être bien à sa place. Certes, la liberté se paye souvent, et parfois cher… mais si le bonheur ne vaut pas de faire quelques dépenses et quelques sacrifices, qu’est-ce qui le mérite ?

 



Comprendre. Apprendre. Surprendre.
Inscrivez-vous ci-dessous et restons en contact.

jemabonne

 

11 commentaires sur « 10 choses que j’ai apprises en 30 ans »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s