Comment faire plein de choses et tout réussir : la loi de Pareto et la dose minimale efficace au service de vos projets

L’adage est connu : choisir, c’est renoncer. Et le temps étant une ressource limitée, on ne peut pas tout faire… Mais ça n’empêche pas de jouer les touche-à-tout pour assouvir plusieurs passions et/ou mener plusieurs projets de front.

La clé pour faire beaucoup de choses différentes, c’est d’optimiser son temps et son énergie. Il y a de nombreuses façon de faire mais deux principes sont à connaître : la loi de Pareto et la dose minimale efficace. On peut s’en affranchir comme on peut les subir, mais ces deux notions offrent autant une grille de lecture que des leviers d’action.

loi de Pareto

 
Comprendre et appliquer la loi de Pareto

Connaissez-vous Vilfredo Pareto, l’auteur de la célèbre « loi des 80/20 » ? A l’origine de ce concept, on trouve… un potager ! En effet, en analysant ses récoltes de petits pois, Pareto se rendit compte que 80% de ses petits pois étaient produits par 20% de ses plans.

En partant de ce constat, l’économiste et sociologue italien voulu appliquer cette idée au reste de la société, pour en conclure que cela fonctionnait :

  • 20% des gens possèdent 80% de la richesse
  • 20% des clients génèrent 80% du chiffre d’affaires
  • 20% de vos vêtements sont portés 80% du temps…

Evidemment, on peut contester les chiffres pour le plaisir de réinventer la roue et se gargariser d’avoir élaboré le principe du 70/30 ou du 90/10, mais peu importent les nombres, c’est l’idée qui est importante. Retenez que 20% de vos efforts produiront 80% de vos résultats.

 
Evaluer et utiliser la dose minimale efficace

Lorsqu’on souhaite atteindre un objectif, la méthode instinctive que l’on adopte consiste globalement à « en faire plus ». Pourtant, c’est rarement une solution valable… Le principe de la charge minimale efficace est la suite naturelle de la loi de Pareto et se résume simplement : c’est la plus petite dose capable de produire l’effet voulu (et qui est généralement largement suffisante).

Par exemple, la charge minimale efficace pour faire bouillir de l’eau est de 100° Celsius. En augmentant la température à 120°, vous obtiendrez exactement le même résultat : votre eau ne sera pas « plus bouillie » ! Par contre, vous aurez dépensé 20° pour rien, c’est-à-dire du temps et de l’énergie qui auraient pu être utilisés pour autre chose (comme faire griller une tartine de pain sans gluten).

Pour canaliser vos efforts de façon optimale, il faut donc viser cette charge minimale efficace sans vous « bruler » à en faire plus. Cela vous permettra de faire d’autres choses et vous évitera bien des déconvenues. Car en faire faire toujours plus peut aussi avoir des conséquences néfastes !

C’est comme pour l’exposition solaire : si vous avez besoin de passer 15 minutes au soleil pour bronzer, il est inutile d’en faire plus parce que vous ne bronzerez pas plus… mais vous risquez d’attraper un coup de soleil. Résultat final : vous ne pourrez plus vous exposer au soleil donc vous ne bronzerez pas alors qu’en vous contentant de 15 minutes par jour pendant une semaine, vous obtiendrez un teint halé, ce qui est exactement l’effet recherché !

Efficacite

 
Comment appliquer ces principes dans vos projets

Si vous souhaitez mener plusieurs projets en même temps, vous pouvez utiliser la loi de Pareto et la charge minimale efficace afin d’économiser du temps et de l’énergie pour optimiser votre efficacité. Ainsi, avant même d’élaborer votre plan d’action, posez-vous les questions suivantes :

  • Quels sont les 20% d’actions qui produiront 80% des résultats ?
  • Quels sont les 80% d’actions qui me feront perdre trop de temps ?
  • Quelle est la dose minimale efficace pour obtenir des résultats ?
  • Quel est le seuil à partir duquel je disperse mon énergie pour rien ?

Avec cette nouvelle grille de lecture de votre projet, cela vous permettra de mieux définir vos actions quotidiennes en évitant de vous disperser dans des tâches chronophages et peu productives. Vous pouvez ainsi élaborer une to-do list mais aussi une not-to-do-list !

Par exemple, si vous décidez de lancer un nouveau business sur Internet en parallèle de votre emploi actuel et de créer un blog pour promouvoir un produit d’information, vous pouvez vous fixer comme règle de publier un à deux articles de qualité par semaine et de consacrer le reste de votre temps au référencement et au marketing, plutôt que d’écrire un article par jour sans prendre le temps de vous rendre visible ailleurs. Vous utiliserez votre temps de manière plus efficace et plus productive qu’en étant concentré sur une tâche qui finira par drainer aussi bien votre concentration que votre motivation.

Autre exemple, si vous décidez de suivre un programme de remise en forme qui consiste à la fois à perdre du poids et à devenir plus fort physiquement. Vous pouvez tabler sur un déficit calorique quotidien de 500 calories (grâce au jeûne intermittent ou à une autre méthode) et trois entrainements par semaine pour obtenir des changements visibles rapidement sans pour autant finir sur les rotules. Vous obtiendrez de meilleurs résultats et vous conserverez de l’énergie pour d’autres activités (qu’il s’agisse de votre business, de vos loisirs ou de votre famille) ce qui vous permettra d’être plus régulier et surtout de conserver votre joie de vivre !

 



Comprendre. Apprendre. Surprendre.
Inscrivez-vous ci-dessous et restons en contact.

Je m'abonne

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s