S’inclure et conclure : comment finaliser son intervention lorsqu’on improvise un discours

S’inclure et conclure : comment finaliser son intervention lorsqu'on improvise un discours

 

Réussir à se lancer pour improviser un discours est une chose, mais le conclure sans se perdre en est une autre. Car si établir la communication par le regard et trouver la première phrase peuvent devenir des automatismes en maintenant un certain self-control, on a souvent tendance à oublier les bonnes pratiques quand on se laisse emporter par le flot des mots.

Il ne faut pourtant pas oublier deux choses essentielles : s’inclure parmi le groupe qui vous écoute… et conclure pour qu’il puisse arrêter de vous écouter !

Lire la suite « S’inclure et conclure : comment finaliser son intervention lorsqu’on improvise un discours »

Comment adopter la gestuelle adéquate pour préserver l’attention du public pendant un discours

Comment adopter la gestuelle adéquate pour préserver l’attention du public pendant un discours

 

Vous avez éveillé l’attention du public avec une question bien posée et une accroche bien pensée ? Bravo ! Néanmoins, ce n’est que le début et votre discours est loin d’être fini, donc ne relâchez pas votre attention.

Pour conserver les bonnes dispositions de votre auditoire, tâchez de faire les gestes adéquats pour rester communicatif !

En effet, les gestes sont la partie la plus visible de la communication non-verbale, et ils ont un tel rôle dans l’expression générale que nous en faisons même au téléphone, précisément quand notre interlocuteur ne peut pas nous voir.

On pourrait consacrer un livre entier à l’expression corporelle et à la gestuelle du discours, mais pour l’instant, retenez seulement trois choses : ce qu’il faut faire, ce qu’il ne faut pas faire… et la technique de l’ancrage analogique.

Lire la suite « Comment adopter la gestuelle adéquate pour préserver l’attention du public pendant un discours »

Prise de parole en public : les phrases et les (petites) erreurs à éviter quand on fait un discours

Prise de parole en public : les phrases et les (petites) erreurs à éviter quand on fait un discours

 

Lorsqu’on doit faire un discours, la première étape est de gérer son trac puis de se connecter à son auditoire en établissant la communication par le regard. Ensuite, il faut bien sûr trouver la première phrase… et enchaîner. Mais c’est parfois là qu’on se plante totalement !

Soit une phrase maladroite nous échappe et ruine le début de notre discours, soit ce sont des gestes un peu brouillons qui dissipent l’attention des auditeurs.

Pour éviter ce genre de problèmes, voici une not-to-do-list à l’usage des orateurs…

Lire la suite « Prise de parole en public : les phrases et les (petites) erreurs à éviter quand on fait un discours »

Du trac au stress : comment vaincre le trac et gérer son stress quand on doit faire un discours ou parler en public

Du trac au stress : comment vaincre le trac et gérer son stress quand on doit faire un discours ou parler en public

 
Vous n’y pouvez rien : prendre la parole en public est une idée à l’origine de bien des maux d’estomac. Si la plupart des gens n’ont aucun problème à parler devant des amis autour d’un café, ce n’est plus la même chose dès lors qu’ils montent sur une estrade.

Pourtant, l’exercice est le même : vous allez ouvrir la bouche, dire ce que vous avez à dire, et attendre les réactions de vos interlocuteurs. Facile à dire, pas vrai ? Rassurez-vous ; la majorité des personnes qui doivent parler en public sont dans votre cas.

Mais rien n’est impossible, et si la première étape est de vaincre le trac négatif, vous découvrirez ensuite les vertus du trac positif !

 
Vaincre le trac négatif

Le trac est souvent synonyme de problème, et pour cause : on transpire abondamment, on a du mal à trouver son souffle, la voix tremble et l’estomac se serre… Les symptômes sont multiples et rarement agréables. On associe généralement ces sensations déplaisantes à une hausse du taux d’adrénaline, mais c’est faire fausse route : toutes ces difficultés biologiques sont en fait liées au cortisol, l’hormone du stress.

J’imagine que ces considérations chimiques ne vous passionnent pas, mais cela vous aide pourtant à comprendre le trac : il n’est rien de plus qu’une manifestation ponctuelle et brutale d’un sentiment de stress.

Lire la suite « Du trac au stress : comment vaincre le trac et gérer son stress quand on doit faire un discours ou parler en public »

Comment écrire un discours et structurer son texte : la méthode ACOR (acquérir, confirmer, obtenir, résumer)

Comment écrire un discours et structurer son texte : la méthode ACOR (acquérir, confirmer, obtenir, résumer)

 

Quand il s’agit d’écrire un texte, ce sont dans les formules les plus simples qu’on trouve les outils les plus performants. Et c’est aussi valable pour bien d’autres domaines que l’écriture, d’ailleurs !

N’ayons pas peur de simplifier : ce sont avec des directives épurées qu’on obtient les meilleurs résultats…et c’est bien souvent en compliquant la méthodologie à outrance qu’on n’arrive à rien.

Pour structurer un discours efficace, je vous propose donc d’utiliser la méthode ACOR, qui se décline en quatre étapes : acquérir, confirmer, obtenir, résumer. Suivez le guide !

Lire la suite « Comment écrire un discours et structurer son texte : la méthode ACOR (acquérir, confirmer, obtenir, résumer) »

Comment vaincre le trac négatif avant de parler en public (ou de faire un spectacle)

comment vaincre le trac négatif avant de parler en public - ou de faire un spectacle

Vous n’y pouvez rien et c’est la même chose pour la majorité des êtres humains : prendre la parole en public est une idée à l’origine de bien des maux d’estomac…

Si la plupart des gens n’ont aucun problème à parler devant des amis autour d’un café, ce n’est plus la même chose dès lors qu’ils montent sur une estrade. Pourtant, l’exercice est le même : vous allez ouvrir la bouche, dire ce que vous avez à dire, et attendre les réactions de vos interlocuteurs. Facile à dire, pas vrai ?

 
Les erreurs à éviter : alcool et stupéfiants

Vous avez sans doute des amis charmants et pleins de bonne volonté qui ne manqueront pas de vous donner de bons conseils pour vaincre le trac, en fonction de leur appétence particulière pour les paradis artificiels… N’y pensez même pas.

Lire la suite « Comment vaincre le trac négatif avant de parler en public (ou de faire un spectacle) »

Faire un discours ou parler en public : comment établir la communication par le regard

En vous présentant devant votre public, et avant même de commencer à parler, la prise de contact avec votre auditoire passera par le regard.

Ne fuyez pas cet échange : porter son regard dans celui de son interlocuteur est le meilleur moyen d’établir un rapport de communication puisqu’on entre alors dans sa sphère en allant au-devant de lui. Prendre le temps d’agir ainsi vous permettra de respirer avant de commencer à parler et d’accrocher l’attention de vos auditeurs avant d’avoir à ouvrir la bouche.

regard-enfant

En entrant sur scène (ou dans la pièce dans laquelle vous allez prendre la parole), prenez quelques secondes pour balayer l’assistance du regard. Regardez clairement les personnes qui constituent l’assemblée qui se trouve devant vous, ne faites surtout pas l’erreur de porter un regard hâtif au-dessus des têtes, cela vous donnerait l’air un peu perdu et traduirait un malaise et un manque de confiance en vous.

Lire la suite « Faire un discours ou parler en public : comment établir la communication par le regard »

Faire un discours : comment trouver la première phrase… et enchaîner

Les deux premières minutes d’un discours sont les plus dangereuses : en cas de bévue, vous perdez l’attention de votre public d’entrée de jeu ou bien vous éveillez son animosité, perdant ainsi toute chance de délivrer efficacement votre message ou de convaincre vos auditeurs.

À l’inverse, si vous assurez pendant les deux premières minutes, le reste de votre intervention devrait se passer sans trop de problèmes. Moralité : ne ratez pas votre entrée en matière !

Si vous avez prévu une bonne accroche, vous pouvez la sortir tout de go. La recette ne fonctionne pas toujours, mais une citation percutante ou une histoire intrigante sont une bonne façon d’accrocher le public.

En revanche, ne singez pas la méthode anglo-saxonne qui consiste à raconter une histoire drôle en préambule. Si la technique fonctionne de l’autre côté de l’Atlantique, c’est rarement le cas en Europe, pour des raisons aussi culturelles que linguistiques. Par ailleurs, si votre histoire ne fait rire que la moitié de l’assistance, vous aurez perdu l’autre moitié en chemin…

questions

Lire la suite « Faire un discours : comment trouver la première phrase… et enchaîner »