5 questions sur le jeûne intermittent… et les réponses de la science sur le fasting : avantages, efficacité et conséquences

5 questions sur le jeûne intermittent... et les réponses de la science sur le fasting : avantages, efficacité et conséquences

 
Ce blog contient déjà de nombreuses informations sur le jeûne intermittent mais je reçois fréquemment de nouvelles questions ou des demandes de références scientifiques. Voici donc 5 questions que l’on m’a posées en 2017 au sujet du fasting… et les réponses que la science leur apporte !

 
Quels sont les avantages du fasting ?

Ils sont nombreux ! Outre ses effets sur la composition corporelle, il a été prouvé que le jeûne intermittent est efficace pour améliorer la santé cardiovasculaire et réduire le risque cardiaque, prévenir le diabète de type 2 en augmentant la sensibilité à l’insuline et de réguler l’appétit en influençant la production de la ghréline, tout en favorisant la production d’hormone de croissance, qui permet notamment de lutter contre les effets indésirables du vieillissement.

 
Pourquoi le jeûne intermittent est-il efficace ?

Une étude publiée en 2005 dans le Journal of Nutritional Biochemistry a révélé que les effets bénéfiques du fasting résultent d’au moins deux mécanismes : d’une part la réduction des dommages oxydatifs, d’autre part l’augmentation de la résistance au stress cellulaire. Une étude complémentaire publiée en 2010 note qu’un jeûne court produit une autophagie cellulaire qui conduit à un meilleur renouvellement des cellules saines.

Par ailleurs, une méta-analyse menée en 2014 a conclu que les effets du jeûne intermittent viennent de son impact sur les réponses cellulaires adaptatives qui réduisent les dommages oxydatifs et l’inflammation, optimisent le métabolisme énergétique et améliorent la production cellulaire. En substance, cela signifie que le fasting aide votre corps à faire face au stress.

5 questions sur le jeûne intermittent... et les réponses de la science sur le fasting : avantages, efficacité et conséquences

 
Le fasting est-il dangereux pour la glycémie ?

Beaucoup de gens ont peur de faire une hypoglycémie en pratiquant le jeûne intermittent mais c’est en vérité quelque chose d’assez rare si on n’a pas de problème de santé particulier. Le corps humain est fait pour maintenir une glycémie saine tout au long de la journée. Ainsi, lors d’une étude de 2008 (publiée dans le European Journal of Clinical Nutrition) sur les effets d’un jeûne de 24 heures, on a constaté que le jeûne n’entraînait pas une baisse de la glycémie à moins de 3,5 mmol / litre, ce qui signifie que durant tout le jeûne, la glycémie diminuait très lentement et demeurait normale.

 
Pourquoi a-t-on plus froid aux extrémités lorsqu’on pratique le jeûne intermittent ?

Une étude publiée en 2010 constate que le jeûne augmente le flux sanguin vers votre graisse corporelle, ce qui a pour conséquence de diminuer le volume de sang disponible dans le reste du corps, d’où une vasoconstricton temporaire dans le bout de vos doigts et de vos orteils.

 
Est-ce que le fasting ralentit le métabolisme ?

Eh bien non ! Dès 1997 (il y a déjà 20 ans !), une étude médicale ne constate aucun changement dans le taux métabolique des personnes qui ont sauté le petit déjeuner, ni dans celui des personnes qui ont mangé deux repas par jour comparés à sept repas par jour. De plus, dans une étude réalisée en 1999, les personnes qui ont jeûné tous les deux jours pendant 22 jours n’ont présenté aucune diminution de leur taux métabolique de repos.

Plus surprenant ? Dans une étude de 2000 publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition, les sujets ont subi 4 jours de jeûne pour déterminer l’impact sur métabolisme de base, c’est-à-dire leur dépense énergétique au repos. Or les résultats ont surpris les observateurs… puisque pendant les 3 premiers jours, les sujets ont vu leur métabolisme augmenter et non réduire !

 


« FASTING : les principes et les bienfaits du jeûne intermittent »
un ouvrage complet sur les protocoles à suivre, les techniques à adopter et les erreurs à éviter !

FASTING - les principes et les bienfaits du jeûne intermittent

 

Le jeûne intermittent en questions : ce qu’il faut savoir

Le jeûne intermittent et la santé : ce que dit la science

Le jeûne intermittent en pratique : les protocoles à essayer

Le jeûne intermittent au quotidien : informations supplémentaires

 

« FASTING, le livre »
FASTING - les principes et les bienfaits du jeûne intermittent
Un ouvrage complet sur les protocoles à suivre,
les techniques à adopter et les erreurs à éviter !
« La Méthode FAST & SHAKE »
LA METHODE FAST & SHAKE : comment perdre du poids rapidement avec le jeûne intermittent et les shakes protéinés
Comment perdre du poids rapidement avec
le jeûne intermittent et les shakes protéinés

 



Comprendre. Apprendre. Surprendre.
Inscrivez-vous ci-dessous et restons en contact.

jemabonne

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s