Intermittent fasting : 5 (bonnes) raisons d’essayer le jeûne intermittent

Intermittent fasting : 5 (bonnes) raisons d'essayer le jeûne intermittent

 

Si j’en parle souvent sur ce blog, c’est parce que j’en suis un pratiquant convaincu. Le jeûne intermittent (ou intermittent fasting en anglais) est une méthode qui fait de plus en plus d’adeptes, avec des protocoles aux noms aussi variés qu’évocateurs : Leangains, Steak & Eggs, Warrior Diet, Fast & Shake, Eat Stop Eat

Et entre les discussions sur les forums qui se multiplient d’une part, et la hausse des ventes de FASTING et de la Méthode FAST & SHAKE d’autre part, je constate avec plaisir que le jeûne intermittent devient de plus en plus populaire en France.

Pourquoi cet engouement croissant ? Pour une raison simple : ça fonctionne.

 
Le jeûne intermittent, en quoi ça consiste ?

Le jeûne intermittent consiste simplement à alterner des intervalles pendant lesquels on mange avec des périodes pendant lesquelles on ne mange pas. Les modalités d’organisation de cette alternance sont diverses mais les périodes de jeûne peuvent aller de 16h à 36h, en fonction de la méthode choisie.

D’un point de vue pratique, cela revient à prendre la décision consciente de sauter certains repas, ce qui peut prendre plusieurs formes :

  • Manger chaque jour pendant un laps de temps spécifique, par exemple entre 13h et 21h, ce qui revient globalement à sauter le petit-déjeuner tous les matins.
  • Ne pas manger avant 20h un ou deux jours dans la semaine, ce qui équivaut à sauter le petit-déjeuner et le déjeuner pendant les journées concernées.

Cela vous semble étrange ? Voici 5 bonnes raisons d’essayer le jeûne intermittent

 
Raison n°1 : diminuer (facilement) les calories

C’est évident : en sautant des repas, même si vous mangez un peu plus lors des repas restants, vous créez facilement un déficit calorique global, ce qui favorise la perte de poids et la réduction générale de votre masse corporelle.

Par exemple, avec deux jeûnes de 24 heures par semaine, vous réduisez votre apport calorique total de 20% à 30%, sans même penser à ce que vous mangez (mais seulement à quand vous mangez). Inutile de vous dire qu’une perte de poids est garantie !

Néanmoins, les bienfaits du jeûne intermittent ne se limitent pas à ce simple calcul mathématique. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle, pas vrai ?

Lorsque vous mangez, votre corps passe quelques heures à « métaboliser » la nourriture : séparer vos aliments en nutriments, digérer tout ça, amener les différentes substances où elles doivent aller, stocker ou éliminer le surplus… Ainsi, la nourriture que vous consommez circule dans votre sang et devient votre première source d’énergie disponible (en particulier si vous consommez des glucides).

A contrario, au cours d’un jeûne, votre corps ne dispose pas d’énergie immédiatement disponible dans le sang et il est alors plus susceptible de se tourner vers la graisse stockée dans vos cellules adipeuses pour satisfaire ses besoins en énergie.

Si vous avez déjà entendu que faire du sport à jeun est efficace pour perdre du poids, c’est parce que c’est la même logique qui est à l’œuvre : vous n’avez pas mangé pendant la nuit donc votre taux de glucose sanguin est assez bas au réveil, ce qui force votre corps à « taper dans les réserves ». Les découvertes scientifiques récentes montrent qu’il faut adapter son activité sportive à cette situation particulière pour optimiser ses résultats, mais vous avez probablement saisi la logique d’ensemble.

Intermittent fasting : 5 (bonnes) raisons d'essayer le jeûne intermittent

 
Raison n°2 : se rééduquer (enfin) face à la nourriture

Dans un monde moderne où la nourriture est abondante et l’éducation alimentaire une véritable catastrophe, la plupart des gens sont devenus esclaves de la bouffe. Impossible de sauter un repas ou simplement de le décaler de deux heures sans faire une crise d’angoisse, ressentir un semblant de migraine et avoir l’esprit pollué par une question redondante et lancinante : « quand est-ce qu’on mange ? »

Cette angoisse du manque de nourriture est d’ailleurs le principal frein psychologique lorsqu’on propose à quelqu’un d’essayer le jeûne intermittent. « Impossible pour moi de sauter un repas » est souvent la première réponse. Et pourtant… Cette barrière est uniquement le résultat dommageable d’une sorte de conditionnement qui vous laisse penser que vous devez manger à telle ou telle heure et que la vie sera ingérable autrement.

En vous frottant au jeûne intermittent, vous vous apercevrez vite que cette idée fixe du besoin de manger à horaires réguliers est semblable au réflexe d’un junkie ou d’un chien de Pavlov. En quelques jours seulement, vous reprendrez le contrôle sur cette fixation et vous ne serez plus esclave de la nourriture ou des heures de repas, ce qui vous procurera un confort de vie que vous ne soupçonnez peut-être pas aujourd’hui.

Une réunion qui risque de s’éterniser ? Un déplacement un peu lointain ? Un emploi du temps trop serré ? Impossible de déjeuner avant 15h ? Ces situations embêtantes pour vous aujourd’hui ne seront que des paramètres marginaux demain car vous aurez repris le contrôle.

 
Raison n°3 : améliorer la sensibilité à l’insuline

En parallèle, il faut savoir que dès que vous mangez, vous sécrétez une hormone qui s’appelle l’insuline. Le rôle de l’insuline est de gérer au mieux ce que vous ingérez pour le transporter dans vos cellules et le stocker en cas de besoin. Bilan : plus vous sécrétez d’insuline, plus c’est difficile de perdre du poids (puisque son rôle est le stockage).

Or lorsque vous êtes à jeun, votre corps est plus sensible à l’insuline donc vous n’avez pas besoin d’en sécréter beaucoup pour métaboliser vos aliments, ce qui facilite la perte de poids et la prise de muscle.

Par exemple, un entraînement de musculation élève la sensibilité à l’insuline, permettant ainsi une efficacité accrue de votre corps lors du repas suivant : les nutriments que vous mangez sont alors transportés vers les muscles pour favoriser la récupération… et même un petit excès commis à ce moment-là est moins susceptible d’être converti en graisse.

A l’inverse, les personnes qui ont une mauvaise sensibilité à l’insuline (on parle alors d’insulino-résistance) doivent en produire beaucoup à chaque fois qu’elles mangent, même en petites quantités, ce qui est un aller simple pour l’obésité et une voie rapide vers le diabète.

Ce qu’il faut retenir en quelques mots, c’est que plus vous êtes sensible à l’insuline, plus vous êtes susceptible d’être mince et en bonne santé.

 
Raison n°4 : augmenter la sécrétion d’hormone de croissance

Etre à jeun permet aussi d’augmenter sa production d’hormone de croissance, qui est un peu « l’hormone de jouvence » du corps puisqu’elle permet à la fois de brûler de la graisse, de fabriquer du muscle, de prendre de la force et de lutter contre le vieillissement !

Si vous conjuguez cela avec une légère baisse calorique et une meilleure sensibilité à l’insuline qui vous permet d’obtenir un rendement optimal de ce que vous mangez, vous avez compris que c’est le début d’une nouvelle vie en ce qui concerne votre composition corporelle et votre santé en général.

En résumé : le jeûne intermittent peut aider votre corps à utiliser la nourriture qu’il consomme plus efficacement et promouvoir en conséquence à la fois la perte de poids et le renforcement musculaire (lorsqu’il est fait correctement).

 
Raison n°5 : c’est le régime de Wolverine !!

L’argument vaut ce qu’il vaut, mais regardez Hugh Jackman…

Wolverine

Ce mec a plus de 45 ans. Il pratique le jeûne intermittent. Quelque chose à ajouter ?

 


« FASTING : les principes et les bienfaits du jeûne intermittent »
un ouvrage complet sur les protocoles à suivre, les techniques à adopter et les erreurs à éviter !

FASTING - les principes et les bienfaits du jeûne intermittent

 

Le jeûne intermittent en questions : ce qu’il faut savoir

Le jeûne intermittent et la santé : ce que dit la science

Le jeûne intermittent en pratique : les protocoles à essayer

Le jeûne intermittent au quotidien : informations supplémentaires

 

« FASTING, le livre »
FASTING - les principes et les bienfaits du jeûne intermittent
Un ouvrage complet sur les protocoles à suivre,
les techniques à adopter et les erreurs à éviter !
« La Méthode FAST & SHAKE »
LA METHODE FAST & SHAKE : comment perdre du poids rapidement avec le jeûne intermittent et les shakes protéinés
Comment perdre du poids rapidement avec
le jeûne intermittent et les shakes protéinés

 



Comprendre. Apprendre. Surprendre.
Inscrivez-vous ci-dessous et restons en contact.

jemabonne

 

Un commentaire sur « Intermittent fasting : 5 (bonnes) raisons d’essayer le jeûne intermittent »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s